Breckenridge World Cup 89

Voici le podium de la Coupe du monde de snowboard Super-G – Breckenridge 88-89.

Voici le récit de André Maszewski, membre du Hot Pro Team :

“Partant dossard numéro 69 et sachant que les 3 premiers riders finissent à 3/100s de seconde près, je n’avais pas beaucoup d’espoir pour cette course.
Comme il avait neigé le matin, le tracé du parcours était particulièrement creusé et irrégulier. Mon prototype de Hot Snowboards et ses aptitudes de carving m’ont permis de tracer une ligne plus haute que tous les autres. Au passage de la ligne d’arrivée, alors que Craig Kelly était interviewé comme vainqueur par la télévision, tout mon team à hurlé : j’étais en tête, avec près de 2 secondes d’avance sur les autres ! Je n’arrivais pas à y croire. Mon run, tout en fluidité mais rapide, m’a apporté une première victoire inattendue dans cette Coupe du monde. C’est une bénédiction d’avoir ces souvenirs. Merci à Serge Dupraz d’avoir mis sur pied le tout premier Pro Team de snowboard avec un entraîneur rémunéré à plein temps et les meilleures planches de carving alpin jamais vues. Merci à Luc Faye, notre entraîneur, pour son entraînement physique intensif et sa formation technique à la fois amusante et difficile.
En ce qui concerne les souvenirs, ce fut la meilleure course de tous les temps pour moi !”

Photos d’archives

André Maszewski, de gabarit léger, mais plus lourd grâce à son casque de motocross :) Photo prise par Jean-Marc Favre, lors de cette course victorieuse pour André. Cette partie du parcours était celle où il fallait emmagasiner de la vitesse, pour la restituer ensuite sur la longue partie finale et peu penture menant à la ligne d’arrivée. Le fait de pouvoir carver en backside dans le raide a vraiment fait la différence sur le chrono final !
André Maszewski, de gabarit léger, mais plus lourd grâce à son casque de motocross 🙂 Photo prise par Jean-Marc Favre, lors de cette course victorieuse pour André. Cette partie du parcours était celle où il fallait emmagasiner de la vitesse, pour la restituer ensuite sur la longue partie finale et peu penture menant à la ligne d’arrivée. Le fait de pouvoir carver en backside dans le raide a vraiment fait la différence sur le chrono final !
Le proto de super-g d'André Maszewski spécialement conçu à son gabarit et style de ride tout en touché de neige et finesse. Un proto assez souple aux lignes de cote peu creusées. La board est symétrique, mais André a coupé lui-même le talon à la scie sauteuse pour annoncer esthétiquement la venue en mars 1989 du modèle 100% asymétriques : le Logical.
André raconte : "Je me souviens être remonté sur cette board 4 ans plus tard à Sölden en Autriche et avoir tracé les plus belles courbes sur neige dure que j'avais faites depuis longtemps, avec. Et vraiment regretté d'avoir développé ensuite des boards bien plus rigides aux lignes de cotes hyper radicales. Cette board là, sur neige dure était un vrai rail !"
Le proto de super-g d’André Maszewski spécialement conçu à son gabarit et style de ride tout en touché de neige et finesse. Un proto assez souple aux lignes de cote peu creusées. La board est symétrique, mais André a coupé lui-même le talon à la scie sauteuse pour annoncer esthétiquement la venue en mars 1989 du modèle 100% asymétriques : le Logical.
André raconte : “Je me souviens être remonté sur cette board 4 ans plus tard à Sölden en Autriche et avoir tracé les plus belles courbes sur neige dure que j’avais faites depuis longtemps, avec. Et vraiment regretté d’avoir développé ensuite des boards bien plus rigides aux lignes de cotes hyper radicales. Cette board là, sur neige dure était un vrai rail !”
Une belle brochette de légendes dans ce classement. Et comme souvent des fautes d'orthographe, surtout au nom de DD Maszewski :)
Une belle brochette de légendes dans ce classement. Et comme souvent des fautes d’orthographe, surtout au nom de DD Maszewski 🙂
Le podium du super-g, où André fini premier devant les légendes Craig Kelly et Jean Nerva. A leur droite, Nicolas Mathey et Ian Guiauchain. Le Modèle Révolution est la board mythique sur laquelle Serge Vitelli fait ses premiers Vitelli-turns.
Le podium du super-g, où André fini premier devant les légendes Craig Kelly et Jean Nerva. A leur droite, Nicolas Mathey et Ian Guiauchain. Le Modèle Révolution est la board mythique sur laquelle Serge Vitelli fait ses premiers Vitelli-turns.